Quel est le bon moment pour avoir un deuxième enfant ?

Vous avez un premier enfant et vous pensez déjà au second ? Mais quel est le bon moment pour se lancer de nouveau dans l’aventure de la maternité ? Existe-t-il un écart d’âge idéal ? Comment se préparer à l’arrivée d’un deuxième bébé et surtout quels sont les changements envisageables ? La rédaction tente de répondre à vos différentes questions.

Deuxième grossesse : préparation et changement

Il est certain que l’arrivée d’un nouveau bébé est un véritable événement. La famille s’agrandit inévitablement et le trio que formait le père, la mère et l’ainé sera déséquilibré. Devant tant de changements, il est important que la mère prenne le temps d’accepter la rupture de la relation intime qu’elle avait avec son premier né.

Ce dernier devra toujours se sentir aimé mais il faudra lui expliquer que son petit-frère ou sa petite-sœur aura beaucoup plus besoin de ses parents que lui. Le couple devra aussi s’attendre à avoir moins d’intimité. Côté organisation, tout dépendra des parents. Il faudra juste reprendre les gestes de base (tétée, premières maladies, etc.) pour prendre soin du nouveau venu.

Avoir un deuxième enfant : quels sont les risques et le moment idéal ?

De manière générale, il est important de rappeler que la grossesse et l’accouchement sont des épreuves physiques pour le corps de la femme. Très difficiles, elles engendrent en effet des modifications aussi bien anatomiques que physiologiques.

L’utérus par exemple s’agrandit pour accueillir l’enfant, et la nouvelle maman prend inévitablement du poids. Face à tous ces changements, les médecins conseillent aux mères de patienter au moins 1 an avant de tomber de nouveau enceinte.

Il faut reconnaître que le corps de la femme aura besoin d’un temps de réhabilitation avant de pouvoir supporter l’arrivée d’un nouveau bébé. De plus, les risques de complication (prématurité, rupture utérine, fausse couche, anomalies du placenta, etc.) sont beaucoup plus élevés.

Les mères ayant subi une césarienne ou un accouchement prématuré devront patienter encore plus longtemps (12 à 18 mois) afin de subir un bilan complet (surtout en cas de toxémie gravidique) pour voir si tout va bien.

En somme, les grossesses rapprochées sont risquées mais certainement pas impossibles. En réalité, le véritable choix ne revient qu’à la femme. Si elle se sent prête et que son corps peut le supporter, alors rien ne l’empêche de se lancer dans une nouvelle aventure déjà 4 à 6 mois après le premier.

Anatomiquement parlant, le corps est déjà prêt à fonctionner (retour de couche, périnée resserré) déjà 6 à 8 semaines après la première grossesse. Le plus important sera donc de se faire suivre par un médecin pour être sur que tout va bien.

L’âge idéal : on en parle ?

L’âge idéal entre deux enfants varie d’un couple à un autre. La plupart des parents voudront que leurs enfants soient proches et en âge de grandir ensemble. Dans ce cas de figure, un écart de 1 à 2 ans est largement suffisant.

Si par contre le couple désire que l’ainé trouve d’abord sa place avant de lui donner un petit-frère ou une petite sœur, alors il faudra probablement attendre 4 à 5 ans.

Dans tous les cas, quel que soit le choix du père et de la mère, le meilleur moment pour un deuxième bébé est celui que le couple choisira. Car au final, le désir d’avoir un autre enfant primera sur tous les autres facteurs.