Arrêt allaitement : comment bien procéder ?

L’arrêt de l’allaitement est une étape obligatoire dans la vie d’un bébé. Mais le simple fait d’y songer est une rude épreuve pour bon nombre de nourrices. C’est le moment où elles cherchent comment et quand s’y prendre pour que cela n’ait un impact négatif sur la santé de leurs bébés. Plusieurs techniques existent pour vous aider à réussir efficacement et sans risque cette opération pour votre enfant. Découvrez dans cet article comment et quand arrêter l’allaitement de bébé.

Quel est le bon moment pour procéder à l’arrêt de allaitement ?

Pour qu’un bébé soit fort et en bonne santé, vous devez continuer à l’allaiter jusqu’à l’âge de 1 an au moins sinon jusqu’à 2 si votre disponibilité le permet. Le lait maternel étant un aliment qui renforce et permettant la défense de son organisme, il en a besoin pour stimuler son système immunitaire.

À 7 mois, le lait maternel fournit au bébé au moins 93% des calories dont il a besoin chaque jour et à 1 an 4 mois, c’est au moins 50% . Ceci signifie que votre enfant en grandissant aura besoin d’autres aliments riches en fer, en zinc ou en vitamines B et D mais le sein demeure néanmoins sa principale réserve de nutriments jusqu’à ses 1 an et démi au minimum. Par conséquent s’il n’y a aucun facteur déterminant qui vous oblige à le sevrer plus tôt, vous pouvez patienter jusqu’à ses 1 et six mois avant de vous y lancer.

Toutefois après 6 mois,  vous pouvez associer d’autres aliments à sa nutrition afin de le préparer à pouvoir supporter facilement son sevrage. Cependant, cette alimentation doit être adaptée aux nourrissons et doit avoir une forte teneur en fer. Demandez conseil à votre nutritionniste pédiatre pour plus d’orientations.

Comment s’y prendre pour arrêter l’allaitement ?

Le processus de l’arrêt de l’allaitement d’un enfant varie en fonction de son âge. Sachez que c’est l’une des périodes qui sollicitera de vous plus d’affection et d’attention à son égard. Nombreuses sont les méthodes et attitudes à adopter mais il faut reconnaître que leurs efficacités varient d’un bébé à un autre.

La méthode possible avant 9 mois

Si vous décidez d’arrêter l’allaitement pendant que votre bébé n’a pas encore bouclé ses 9 mois, vous devez être forte et indulgente pour ne pas être tenté de faire marche arrière. Procédez de manière progressive et sans brusquer les choses au risque qu’un engorgement ou une mastite se développe chez vous ; Et plus important encore pour éviter de perturber du système immunitaire ou la digestion de votre enfant.

Il est possible également que vous commenciez en introduisant dans son alimentation quelques aliments en complément du lait maternel en vue d’arrêter l’allaitement. En outre, vous pouvez réduire ses séances d’allaitement quotidien en comblant ces instants de tétée avec du lait artificiel dans un biberon.

Éliminez lui une tétée puis deux jusqu’à supprimer autant que vous le souhaitez. Comme exemple, vous pouvez lui annuler la tétée de 12 h ou de 16h. Surtout ne pas supprimer consécutivement  deux tétées mais s’assurer de maintenir celle du matin et du soir. Celles-ci sont les plus importantes de la journée et c’est aussi les séances les plus aimées des enfants.

Qu’importe votre choix, vous devez éviter de lui donner le biberon vous même puisque le bébé est capable de sentir l’odeur de votre lait lorsque vous êtes à proximité. Si c’est le cas, il est possible qu’il refuse son biberon et ça vous compliquerait la tâche. Vous pouvez donc vous faire aider par votre homme ou un proche tout en restant dans les parages.

Méthode à partir de 9 mois et plus

Si votre bébé a déjà 9 mois, vous pouvez essayer de retarder ses heures de tétées afin de bien procéder à l’arrêt de l’allaitement. Cela lui donnerait faim et lui fera accepter plus facilement les aliments que vous lui présentez. Continuez néanmoins avec la diminution de ses tétées. Essayez aussi de l’occuper avec des distractions pour qu’il ne pense plus trop au sein.

Vous pouvez aussi lui offrir une collation à l’exemple du yaourt, une compote de fruit,  ou de la purée de légumes pour remplacer les tétées de certaines journées. Dans la plupart des cas ils adorent les yaourts car son goût n’est pas loin du lait maternel.

Si votre bébé refuse de boire le yaourt ou le lait que vous lui présentez, ne l’y obligez pas. Vous pouvez aussi recourir à des tétines de type physiologiques. Elles ne sont pas très loin des mamelons du sein et donc cela pourra le calmer le temps qu’il ait bien faim avant que vous lui présentez à nouveau son repas.

Tous les bébés ne prennent pas le même temps pour accepter leurs nouveaux modes d’alimentation. Certains mettent seulement deux semaines tandis que d’autres mettent 3 semaines voir même 1 mois pour le sevrage. Ne vous fixer pas un délai mais laisser plutôt le temps à votre bébé pour qu’il s’y fasse.

Toutefois si vous rencontrez des difficultés pendant le processus de l’arrêt de l’allaitement, vous pouvez recourir à un professionnel en allaitement. Il s’aura mieux vous guider par rapport aux attitudes à tenir.